Skip to content

JTPV : Envoyer un texto (à un mâle)

Posted in JTPVinsolite, and Non classé

Today (j'affiche ma bilinguitude #tavu) nous allons analyser ce qui ce passe dans ta tête quand tu attends un message de l'être aimé, parce que oui, qu'on l'admette ou non, nous connaissons tous ce moment plus ou moins long et plus ou moins gênant qui suit l'envoi d'un message à l'être mâle ou femelle que l'on convoite.

Accroche toi à ton GSM et prépare tes écouteurs car tu vas découvrir :

Les 6 étapes qui suivent l'envoi d'un texto à quelqu'un qui te plait enfin je sais pas enfin peut-être

Etape 1 : Le faux désintérêt

"Non mais il ne va pas répondre direct c'est sur il se fait désirer, mais je m'en fiche je fais pareil c'est mignon et ça ne m'empêche pas de vivre ma vie en attendant"

Voilà typiquement la phrase qui pue l'auto-mensonge (ouais maggle tu te mens à toi-même).

QUENINI tu restes accroché(e) à ton portable comme un vieux croûton à sa canne (je dois cette vanne à Dr. House) ou comme la puanteur au derrière d'un phacochère (je dois cette vanne à Timon et Pumba) en implorant la force suprême de Cupidon pour qu'il/elle te réponde.

Mais, il existe une chose plus forte que tes sentiments : ton égo, tu vas donc vaquer à tes occupations comme si tout allait bien ... enfin jusqu'à la phase 2 ...

Etape 2 : Tu deviens mentalist

Simon Baker sort de ce corps ! 

Oui oui tu vas reprendre ton message caractère par caractère en te demandant si il/elle à pu mal interpréter quelque chose, ce qui peut donner des situations comme :

"Jamais jamais jamais je n'aurai jamais du ajouter un emoji bisou cœur c'est trop tôt ! Un clin d’œil était suffisant ... ou un singe c'est cool les singes !"

Etape 3 : Le mode Barnaby est enclenché

inspecteur-barnaby_5854557_1

(Oui je pouvais dire le mode "James Bond" mais je préfère Barnaby, #questuvasfairelà ?)

Un charmant petit nom pour dire que tu vas tout simplement devenir plus efficace que les services secrets sous l'état d'urgence

Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter ... tout y passe, tu analyses la moindre parcelle de timeline en quête d'une activité qui signifierai (pour toi) "je suis vivant mais je ne veux pas te répondre parce que je te méprise connasse" (oui tu aura légèrement tendance à devenir parano - psychopathe mais rien de bien  méchant).

Etape 4 : Tu convoque le conseil de guerre #CelluleDeCrise

"2h et il/elle ne réponds toujours pas, tu en penses quoi ? attends je t'envoi des screens de la conversation et tu sais quoi il/elle à publié une story Snap, non mais il/elle s'en fou complètement franchement ok on est d'accord sérieux non ? "

Comme ce bon vieux JUL tu es dans ta paranoïa et personne ne peut t'en sortir ... mais comme dans Qui veut gagner des millions tu as droit à l'appel à un ami et au besoin au vote du public (si si quand tu demandes l'avis de nanas que tu ne connais pas à 4h du mat dans les toilettes des filles d'une boite ça équivaut à demander l'avis du public)

Etape 5 : La dépression

"Qui à une corde et un tabouret ? "

Pas besoin de détailler cette étape, tu es ... mal et tu ne penses qu'à une chose LUI / ELLE #Psychopathe. Au besoin tu fais le même le choix d'améliorer la situation en écoutant des lyrics profondes voir carrément badantes. Mel, assieds-toi faut que jte parleeeee ...

BONUS : La playlist de la dépressive


Etape 6 : Le mode guerrière est enclenché

Je vais faire ma PF ! C'est ma crise de Pétasse Furieuse !

C'est la phase plus ou moins violente selon les personnes durant laquelle le pauvre individu anciènement aimé(e) en question est réduit(e) à l'état de sous-merde poussière.

Non mais pour qui il/elle se prends ce connard / cette connasse ?! Il/elle pense vraiment qu'on peut ne pas me répondre ?!

Et non mon gars des mecs/meufs j'en ai quand je veux.

Quand je pense que ses potes m'ont dragué et que je n'ai rien dis pour ne pas le/la blesser ... 

Et je vous épargne les attaques sur le physique et les insultes en tout genre

BONUS : La playlist de la guèrrière




Au final, la dernière pensée est bien souvent la même :

#ResteCoolBébéSinonJteDiraiByeBye

2 Comments

  1. Lol ce post! ça me parle malheureusement…. Les téléphones sont pour cela une mauvaise invention. On en devient trop dépendant ! Avant, nos parents n’avaient pas ce souci là! Ils se voyaient et profitaient du réel ! Car les sms, ça n’est quoi, que du vent, non?? Je préfère sentir son affection, son attachement en vrai que dans des msg. En tout cas ça me fait sourire car je vois que je ne suis pas la seule ! Sauf que les gars n’ont pas l’air de comprendre ça !! AH là là, on est bien différents, hommes et femmes!

    frenchcaencaen.net

    23 mai 2016
    |Reply
    • Célin&dit
      Célin&dit

      Tu es donc aussi cinglée que moi ? ahah
      Exactement c’est une drogue, nous allons bientôt pouvoir lancer des réunions de « Smartphones Addict Anonyme »

      Certains hommes sont bien pires que nous … mais ils ne s’assument pas au grand jour c’est tout 😉

      23 mai 2016
      |Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *